Revenus, pertes, nombre d’utilisateurs… Uber en 6 chiffres clés Revenus, pertes, nombre d’utilisateurs… Uber en 6 chiffres clés

Revenus, pertes, nombre d'utilisateurs… Uber en 6 chiffres clés Revenus, pertes, nombre d’utilisateurs… Uber en 6 chiffres clés © Uber

A lire aussi

Uber viserait une valorisation de 100 milliards de dollars avec son IPO
Uber lance ses vélos et trottinettes électriques Jump à Paris

Uber a déposé jeudi 11 avril 2019 son dossier d’IPO auprès de l’organisme américain de régulation boursière, le Securities & Exchange Commission (SEC). Le géant du VTC ne précise pas le montant de son introduction en Bourse. Mais, selon des sources au fait du dossier, Uber semblerait vouloir lever 10 milliards de dollars pour une valorisation comprise entre 90 et 100 milliards. Soit moins que les 120 milliards annoncés auparavant par certains analystes dans la presse américaine.

La start-up fondée en 2009 à San Francisco devrait débuter une tournée auprès des investisseurs en vue d’une première cotation début mai sur le New York Stock Exchange. Uber va pouvoir expliquer ses choix stratégiques et ses perspectives puisqu’il peine à être rentable et mise notamment sur le développement des véhicules autonomes pour redresser une partie de ses comptes. Uber précise même qu’il pourrait ne pas parvenir à la rentabilité et que ses dépenses d’exploitation vont continuer  d’augmenter significativement dans un avenir proche.

Quelques données clés dévoilées par Uber

  • Nombre d’utilisateurs : 91 millions d’utilisateurs actifs mensuels dans le monde sont recensés par Uber sur toutes ses plates-formes (cela comprend donc Uber Eats). Ce chiffre est en augmentation de 33,8% par rapport à 2017 et de 51% entre 2017 et 2016.
  • Parts de marché : plus de 65% aux Etats-Unis et au Canada. Sans surprise Uber domine le marché en Amérique du Nord mais aussi en Europe et en Amérique Latine où il revendique plus de 65% de parts de marché. Le géant revendique 50% au Moyen-Orient (chiffre qui pourrait augmenter avec le rachat de son concurrent Careem) et en Inde. Mais Uber précise que ses parts de marché baissent dans la plupart des régions. Le géant du VTC pâtit d’une mauvaise réputation et doit faire face à l’arrivée de nombreux concurrents.
  • Chiffre d’affaires : 11,3 milliards de dollars en 2018. Un chiffre d’affaires en hausse de 42% après une forte croissance de 106% entre les années 2016 et 2017.
  • Perte opérationnelle : 3,03 milliards de dollars à la fin de l’exercice 2018, hors gains exceptionnels. En 2017, les pertes s’élevaient à 4 milliards de dollars. Et le géant précise qu’il est prêt à continuer à perdre de l’argent.
  • Recherche & Développement : 1,5 milliard de dollars en 2018. Uber a dépensé près d’un tiers de cette somme (457 millions de dollars) dans ses recherches sur le véhicule autonome, le taxi volant (Uber Elevate) et autres « programmes technologiques », détaille TechCrunch.
  • Ses gains potentiels en Chine, Russie et Asie du Sud Est : 12,5 milliards de dollars. C’est les gains potentiels que pourrait percevoir Uber sur ces marchés. Poussé à quitter ces marchés en raison d’une trop forte concurrence, Uber a décidé de passer des accords et prendre des parts dans ses concurrents (Didi, Grab et Yandex). Une stratégie qui pourrait s’avérer gagnante puisque aujourd’hui les parts d’Uber dans ces sociétés valent 12,5 milliards de dollars sur le papier, détaille TechCrunch.