Facebook réorganise sa division Oculus pour mieux préparer sa stratégie AR/VR à long terme Facebook réorganise sa division Oculus pour mieux préparer sa stratégie AR/VR à long terme

Facebook réorganise sa division Oculus pour mieux préparer sa stratégie AR/VR à long terme Facebook réorganise sa division Oculus pour mieux préparer sa stratégie AR/VR à long terme © Julien Bergounhoux

A lire aussi

Oculus pourrait sortir un Rift 1.5 avec un meilleur affichage et sans capteurs externes en 2019
Brendan Iribe, cofondateur et ancien CEO d'Oculus, quitte Facebook
Facebook dévoile Oculus Quest, un casque VR autonome haut de gamme à 399 dollars

Facebook a effectué une réorganisation interne d’Oculus, sa division AR/VR, le 1er novembre 2018. L’information a été rapportée par TechCrunch avant d’être confirmée par l’entreprise. Aucun licenciement n’a eu lieu, et les dirigeants de l’entreprise comme John Carmack (CTO) ou Nate Mitchell (Head of PC VR) conservent leurs postes.

Regrouper les équipes par domaine d’expertise plutôt que par produit

Il s’agit d’après TechCrunch d’un changement de structure interne : plutôt que d’être scindé en branches dédiées à des produits spécifiques (Gear VR, Rift, Go, Quest), Oculus est désormais découpé en domaines d’expertise. Ce changement devrait permettre d’éviter les redondances au sein de l’entreprise (par exemple, avoir deux équipes différentes travaillant sur le même problème) et faciliter l’implémentation d’une stratégie de développement à long terme.

Il faut dire que les futurs casques, qu’ils soient tout-en-un ou fonctionnant avec un PC, vont se reposer en grande partie sur les mêmes technologies. On pense notamment au système de tracking d’Oculus Quest, qui sera très probablement transposé à la prochaine version de l’Oculus Rift. Mais cela vaut aussi pour les écrans, les lentilles, le son, les systèmes d’attache, et de futures technologies comme le suivi des yeux et le rendu fovéal.

Vers une plus grande synergie entre les plates-formes mobile et PC ?

Les enjeux sont encore plus forts au niveau de la plate-forme logicielle. Aujourd’hui la plate-forme mobile (qui équipe le Gear VR et Oculus Go) est complètement séparée de la plate-forme PC (Oculus Rift) et les ponts entre les deux sont rares voire inexistants. L’exemple le plus flagrant est le fait que leurs systèmes de discussion respectifs sont incompatibles entre eux. L’arrivée d’Oculus Quest, un appareil mobile qui ambitionne de faire tourner du contenu similaire à ce qui se fait sur PC, va nécessairement compliquer les choses.

Il est plus dans l’intérêt de Facebook d’unifier les plates-formes plutôt que d’en créer une troisième qui ne soit pas réellement compatible avec les deux autres. Cette vision plus unifiée pourrait par ailleurs bénéficier aux projets de Facebook en matière de réalité augmentée. L’entreprise n’a pas annoncé de produit en la matière mais on sait qu’elle y travaille ardemment.

Une deuxième réorganisation qui accompagne la croissance d’Oculus et son intégration dans Facebook

La précédente réorganisation était survenue fin 2016 et avait justement mis en place les branches mobile, PC et contenu, avec comme objectif à l’époque de structurer Oculus après la croissance très rapide de l’entité au sein de Facebook. Croissance qui ne s’est pas arrêtée depuis, Facebook recrutant en permanence des dizaines de postes pour la réalité virtuelle et/ou augmentée.

On peut supposer que le départ de Brendan Iribe, qui supervisait apparemment un projet que Facebook a finalement choisi de ne pas commercialiser, a joué un rôle la réorganisation, Facebook choisissant d’aligner les intérêts de ses équipes plutôt que de les laisser travailler dans leur coin sur des projets disparates.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *