La start-up de réalité augmentée Daqri s’apprête à mettre la clé sous la porte La start-up de réalité augmentée Daqri s’apprête à mettre la clé sous la porte

La start-up de réalité augmentée Daqri s'apprête à mettre la clé sous la porte La start-up de réalité augmentée Daqri s’apprête à mettre la clé sous la porte

A lire aussi

Microsoft HoloLens 2 : notre prise en main détaillée sur toutes les démonstrations
Le fabricant de lunettes de réalité augmentée ODG vend ses brevets et actifs

L’entreprise Daqri, spécialisée dans les casques de réalité augmentée, a quitté ses locaux, licencié une grande partie de ses employés et est en train de vendre ses biens en préparation d’un arrêt définitif de ses activités. L’information date du 12 septembre et provient de TechCrunch, qui indique s’être entretenu avec plusieurs sources proches du dossier. Les services en ligne de l’entreprise, dont sa plate-forme d’hébergement cloud, seront arrêtés avant la fin du mois.

Une rude concurrence sur un marché encore immature

La faillite de Daqri n’est pas particulièrement surprenante. L’entreprise n’avait plus beaucoup fait parler d’elle depuis début 2017, lorsqu’elle avait présenté de nouvelles lunettes connectées censées étendre les marchés auxquels elle s’adressait. Spécialisée à la base dans le développement d’applications mobiles, Daqri s’est attelée au développement d’un casque de réalité augmentée en 2014. Ce Daqri Smart Helmet fut présenté officiellement en 2016 lors du CES, et avait la particularité d’être intégré directement à un casque de chantier.

Si cibler le marché professionnel était une sage décision, l’entreprise a dû faire face à la concurrente redoutable de Microsoft et de son casque HoloLens et n’a pas su prévaloir. Elle a également souffert en 2018 d’un climat moins propice aux investissements dans ce secteur qui ne lui a pas permis, en l’absence de revenus suffisants, de continuer à lever des fonds pour rester à flot. Elle avait jusque là réussit à lever au moins 275 millions de dollars. Un destin assez courant pour les start-up californiennes.

Un renouveau arrive d’ici 2 ans

La disparition de Daqri n’est que la dernière en date au sein d’un secteur au fort potentiel mais qui reste difficilement viable pour les fabricants d’équipements. Fin 2018, ce sont les entreprises ODG et Meta qui ont mis un terme à leurs activités. Microsoft domine aujourd’hui le marché des casques de réalité augmentée haut de gamme, avec pour seul concurrent sérieux la start-up Magic Leap. Cette dernière ne génère cependant pas ou très peu de revenus à notre connaissance. Et les déploiements concrets se font surtout avec des appareils plus légers et aux capacités plus limitées, comme les produits de RealWear.

Mais la technologie progresse, et de nouveaux acteurs entreront bientôt en scène. Facebook et Apple, notamment, qui investissent tous deux fortement sur le sujet.