[Smart City] Comment BNP Paribas Real Estate accélère pour imaginer l’immeuble et la ville de demain [Smart City] Comment BNP Paribas Real Estate accélère pour imaginer l’immeuble et la ville de demain

Comment BNP Paribas Real Estate accélère pour imaginer l'immeuble et la ville de demain Le programme immobilier 17&Co, à Paris, illustre les ambitions de BNP Paribas Real Estate en matière de smart city. © BNP Paribas Real Estate

A lire aussi

BNP Paribas Real Estate mise sur les réunions en réalité augmentée pour mieux vendre l'immobilier
Avec sa solution de réalité virtuelle, Gizmo projette les acquéreurs potentiels dans un bien immobilier

« Près de trois milliards d’euros. » C’est le budget consacré par BNP Paribas à sa transformation numérique, selon son directeur général adjoint Jacques d’Estais. Intelligence artificielle, robotique, mais aussi observatoires et ateliers : le groupe bancaire se dote peu à peu de dispositifs pour changer ses procédés et accompagner ses collaborateurs. Sa filiale immobilière, BNP Paribas Real Estate, effectue elle aussi un virage vers les nouvelles technologies dans le cadre de ses nouveaux chantiers. « La smart city est aujourd’hui au cœur de notre action », confirme Thierry Laroue-Pont, son directeur général. Une stratégie présentée à la presse ce mercredi 10 juillet 2019, à l’occasion d’un événement à son siège d’Issy-les-Moulineaux (92).

UN ACCéLéRATEUR DE START-UP

Pierre angulaire de la stratégie de BNP Paribas, l’accélérateur maison lancé à Station F début 2017 en partenariat avec l’Américain Plug & Play – initialement dédié à la FinTech et à l’InsurTech – accueille désormais ses premières jeunes pousses dans le domaine de la smart city. « Nous entamons notre sixième saison et accueillons pour la première fois trois start-up issues de ce domaine », explique Hélène Mouly, responsable du programme. Elles sont française, anglaise et allemande. Et ont toutes pour objectif de fournir des solutions concrètes dans le cadre de projets menés par BNP Paribas Real Estate.

Déverrouiller des portes grâce à un système de codes lumineux, c’est la solution de la jeune pousse Havr, basée dans l’Oise. « Nous utilisons la technologie LiFi pour que le flash d’un smartphone permette d’accéder à une zone restreinte, détaille son CEO Simon Laurent. Chaque code est à usage unique, et une personne voit son code régénéré tant qu’elle dispose des droits pour accéder à la pièce. » Déjà déployée dans en interne chez BNP Paribas, cette serrure connectée devrait être intégrée à divers bâtiments que sa filiale immobilière projette d’ériger. Un gain de flexibilité et de sécurité.

La start-up londonienne Giraffe360 a, elle, présenté sa solution de captation d’images permettant in fine la visite virtuelle d’appartements. « Notre technologie offre un double-avantage, expose son CEO Mikus Opelts. Proposer une résolution hors du commun, mais surtout être simple d’utilisation pour les promoteurs immobiliers. » Dans les faits, il suffit de presser un bouton une seule fois pour que l’appareil s’enclenche et sorte des images à 360° de façon automatique. Le bénéfice principal pour BNP Paribas Real Estate, qui mise par ailleurs sur la réalité virtuelle pour ses réunions en interne ? Une meilleure gestion du parc immobilier… et un gain de temps pour ses clients.

Dernière jeune pousse smart city accélérée par le programme de BNP Paribas, la Berlinoise Envio – qui n’a pas assisté à l’événement de ce mercredi – propose une plateforme pour monitorer un immeuble tertiaire. Son dashboard recense une série de données (température, éclairage, eau) remontées par différents capteurs au sein d’un bâtiment. De quoi réaliser des économies d’énergie.

DES PROGRAMMES IMMOBILIERS D’envergure à VENIR

Dans le cadre de sa transformation numérique, la branche immobilière de BNP Paribas a lancé de nouveaux services. La plateforme en ligne « Click & Own » a vocation à numériser le parcours d’acquisition d’un bien, notamment grâce à un service de souscription en ligne en quinze minutes – une démarche qui pouvait prendre plusieurs semaines à l’heure du papier. « Property Data Insight » est un outil de visualisation des données d’un actif, pour évaluer et anticiper les besoins des clients (départ d’un locataire, davantage de superficie, etc.). Des usages aussi bien orientés BtoC que BtoB, donc.

Ces services et innovations technologiques doivent servir les programmes immobiliers du groupe, qui représentaient quelque 207 000 m² en Europe au 1er janvier 2019. « Les collectivités attendent aujourd’hui de nous que nous soyons de véritables aménageurs urbains, et plus seulement des promoteurs immobiliers », souligne Thierry Laroue-Pont. Ses grands projets du moment, en région parisienne – son futur siège Metal 57 à Sèvres, le quartier de la patinoire à Asnières-sur-Seine ainsi que les projets Ternes-Villiers et 17&Co au cœur même de la capitale – ont pour ambition de favoriser la mixité sociale en hébergeant bureaux, hôtels, logements sociaux et intergénérationnels ou encore espaces végétalisés. La vision de BNP Paribas Real Estate repose sur l’hybridation des usages, qui sera notamment « facilitée par l’apport de la technologie » au secteur de la promotion immobilière.

Laisser un commentaire