Toyota dévoile sa navette autonome et électrique pour les JO de Tokyo 2020 Toyota dévoile sa navette autonome et électrique pour les JO de Tokyo 2020

Toyota dévoile sa navette autonome et électrique pour les JO de Tokyo 2020 Toyota dévoile sa navette autonome et électrique pour les JO de Tokyo 2020 © Toyota

A lire aussi

Navette, foodtruck, fablab, magasin… Toyota présente un véhicule autonome multi-fonctions
5 nouveaux constructeurs automobiles soutiennent l'initiative de Softbank et Toyota dans la mobilité autonome

Des dizaines de milliers de visiteurs vont affluer dans les rues tokyoïtes dans un an, à l’occasion des Jeux olympiques d’été de 2020. Pour soulager les réseaux de transport en commun de la capitale japonaise, le constructeur automobile Toyota a présenté jeudi 18 juillet 2019 une navette autonome et électrique. Il s’agit d’une évolution de son concept « e-Palette », dévoilé au CES de Las Vegas en 2018.

ENVIRON 200 NAVETTES DéPLOYéES

Accessible People Mover (APM), c’est son nouveau nom, pourra transporter jusqu’à cinq passagers par trajet. « APM accueille ce défi de manière très sérieuse pour proposer une solution de dernier kilomètre qui aidera à transporter autant de personnes que possible vers les lieux de compétition, athlètes comme visiteurs », explique Toyota dans un communiqué, qui précise qu’environ 200 véhicules seront ainsi déployés durant les Jeux olympiques et paralympiques de 2020.

La navette circulera à 19 km/h et sa batterie lui permettra de parcourir 100 km avant de devoir être rechargée. Son design a été spécifiquement pensé pour s’intégrer dans l’esprit olympique. APM aura ainsi droit à deux configurations : la deuxième rangée de sièges est repliable pour permettre aux personnes en fauteuil roulant de monter à bord. Un soin particulier a été apporté à « l’accessibilité, qui a été travaillée pour permettre aux personnes âgées ou handicapées, ainsi qu’aux familles avec des enfants en bas âge ou aux femmes enceintes de se déplacer », assure la firme nippone.

Un modèle de « secours » distinct offrira, lui, une configuration qui permet de transporter une civière tout en libérant suffisamment d’espace pour créer une chambre pour deux agents. Une opportunité pour les urgences, qui permettra notamment de déplacer les accidentés de manière rapide. Après les JO, le concept devrait encore davantage renouer avec sa modularité. Livraison, foodtruck, coworking, atelier… La navette de Toyota a pour ambition de s’adapter à des usages très variés. Le constructeur japonais devrait réserver d’autres surprises en 2020. Il espère pouvoir servir des boissons et des repas grâce à des robots… et allumer la torche olympique à l’aide d’une voiture volante.